Je ne sais pas faire…

10 minutes

Salut à toi Da Vinci !

 

Il y a quelques articles, je vous proposais de lister les choses qui vous aviez envie de faire. Je vous proposais de définir votre but, votre finalité.

Et pour certains, vous l’avez fait.
Et pour certains parmis vous, vos projets se sont retrouvés au point mort, parce que vous n’avez pas trouvé les bonnes personnes pour vous aider.

Quel dommage de mettre un projet au placard parce que vous n’avez pas les compétences !

Développer une appli, monter un restaurant, devenir architecte d’intérieur, faire un bébé, rénover une maison.

Et bien j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous.

Il va falloir changer de fausse excuse parce qu’aujourd’hui, ce n’est plus vrai.

 

On peut tous, tout apprendre !

Il y a trente ans, si vous vouliez retaper une maison, il fallait, soit, avoir vous même une formation dans le bâtiment, soit, connaître quelqu’un qui pourrait vous chapeauter. Cela réservait ça à une quantité très limitée de personnes.

Mais aujourd’hui, le monde à changé. Est né ce petit outil que vous ne connaissez peut être pas, qui s’appelle Internet.

Internet, c’est quoi? C’est un endroit virtuel, où tout le monde peut y mettre ce qu’il veut. Donc on y trouve de tout. De la stupidité, de la bêtise, des vidéos à la c** chronophages et inutiles, et aussi… des pépites. Des vidéos hyper bien faites, qui vont vous apprendre tout un tas de choses

 

“Mais moi, j’ai pas fais d’études, je suis pas capable”.

Bien sur que si, vous êtes capable ! Les études, ça ne rend pas plus intelligent (et je sais de quoi je parle :D). Les études, c’est un outil pour mesurer la capacité des gens à entrer dans un moule, et régurgiter des trucs… C’est comme si vous me disiez que vous n’êtes pas capable de faire un gâteau parce que vous n’êtes pas pâtissier.

Les études, ça donne des outils, des clés, mais là encore, rien n’est irrécupérable. Ces clés, vous les trouverez en bien moins de temps sur le net

 

“Ok, on a accès à toute la connaissance du monde. Alors comment tu expliques qu’il y a plein de trucs que je ne sais pas ?”

Alors, là je vais vous donner un début d’explication, ne vous inquiétez pas. Vous allez passer du “Je ne sais pas faire” à “Je n’ai pas envie d’apprendre à faire”.

 

Je n’ai pas envie d’apprendre à faire.

Hé oui. Il va falloir vous faire à l’idée. Ce que vous ne savez pas faire, c’est ce que vous n’avez pas envie d’apprendre. Soit parce que ça ne vous intéresse pas. Soit parce que vous n’avez pas le temps (disons, pas envie de prendre le temps pour ça). Soit, pour certaines choses minoritaires, vous n’avez pas l’argent (ce qui nécessite du matériel).

Je vous vois, vous engouffrer dans cette toute petite faille, pour vous trouver une nouvelle excuse… “Nan je ne vais pas apprendre le violon, en ce moment, je n’ai pas l’argent pour m’acheter un violon…”. Franchement, il va falloir vous sortir ça de la tête, et être un peu plus débrouillard. Votre ville peut vous en prêter. Un ami peut vous en prêter. Vous pouvez en emprunter à quelqu’un. Vous pouvez apprendre sur un violon fait en carton…

Mais encore une fois, vous n’êtes pas obligé de vous trouver des excuses… Si vous n’avez pas envie d’apprendre, il suffit d’assumer. Il y a tout un tas de choses que j’aimerais savoir faire, mais que je n’ai pas envie d’apprendre. L’italien, le violon, le dessin etc, etc… Ce n’est pas que je n’ai pas l’argent. Ce n’est pas que je n’ai pas le temps (je pourrais par exemple arrêter d’écrire ces articles, ou de voir des gens). Ce n’est pas que je ne sais pas apprendre… Je voudrais les résultats avant les efforts. Je n’ai pas envie d’apprendre. J’ai envie de savoir.

Si vous avez envie d’apprendre, vous trouverez les solutions.

Ou alors, c’est que vous ne savez pas encore apprendre… Heureusement, vous avez un serviteur qui va vous montrer 2 ou 3 choses.

 

Apprendre, ok, mais comment ?

Pour apprendre quasiment n’importe quoi aujourd’hui, il n’y a besoin que de très peu de choses.

Déjà il faut différencier les activités purement cognit’ive (dédicace), qui ne nécessitent que très très peu de matériel, et les autres, qui peuvent demander un peu plus.

 

Internet . Il faut avoir un accès internet. Bon, j’imagine que si vous lisez ça, c’est que vous avez… Encore faut il savoir chercher correctement sur internet. Pour rechercher efficacement, vous devez vous connaître un petit peu. Avez vous une mémoire plutôt visuelle, auditive? Est ce que vous préférez faire les choses, ou voir quelqu’un les faire ? Est ce que vous avez besoin de beaucoup de détail ?

De manière générale, retenez simplement qu’un blog de passionné sera plus fourni qu’un tuto (et vous mettra en relation avec des gens qui savent faire), lui même, souvent plus pertinent qu’une vidéo. Mais la vidéo a l’avantage non négligeable d’être moins fatiguant et donc, vous pouvez apprendre plus longtemps. A vous de trouver le juste équilibre.

Pensez aussi aux applications. Il y a une flopée d’applications, soit pour apprendre directement, soit pour mesurer votre apprentissage. Je ne vais pas faire une revue ici, je ne citerai que youtube (pour apprendre à peu près tout), et duolingo, très efficace pour les langues.

 

La motivation. Je sais, j’enfonce une porte ouverte. Mais sans motivation, vous n’apprendrez rien, parce que le cerveau est comme un muscle, et que l’utiliser c’est fatiguant. Et que la courbe d’apprentissage, dont on parlera bientôt, fait que la motivation tombe à un moment donné. Donc il faut en avoir en stock au début, ou faire en sorte que l’apprentissage lui même soit motivant.

 

La planification. Alors, là, je ne parle peut être que pour une catégorie de personnes. Dont je fais partie. Pour avancer, certains ont besoin d’objectifs, de plan d’action. Si vous faites partie de ces gens, faites le. De manière générale, ce qu’il faut retenir, c’est qu’il faut procéder par étape. Avant d’apprendre à faire une pièce montée, il faut apprendre à faire un chou, et un caramel. Avant d’apprendre à faire un chou, il faut apprendre à peser de la farine. Avant de faire un caramel, il faut apprendre à doser le sucre. Bref, l’idée c’est de découper ce que vous voulez apprendre en tâches plus faciles. vous voulez apprendre à retaper une maison, mais vous ne savez absolument pas bricoler. Ne partez pas sur des tutos “retaper une maison”. Mais commencez par “Apprendre à manier le marteau”. Votre Job n°1, c’est de sortir ce découpage. Et de trouver un intérêt à chacune des étapes.

 

Du temps. Apprendre, ça prend du temps. Beaucoup de temps. Si vous avez l’impression de manquer de temps, je vous invite à lire mon article sur le temps masqué, qui vous permettra d’apprendre plein de choses, sans entamer votre temps perso. 🙂

 

Les ptits plus !

Ces “compétences” ne sont à mon sens pas essentielles, mais peuvent vous aider considérablement. La bonne nouvelle, c’est que là encore, elles s’apprennent.

 

L’anglais. L’anglais, c’est LA langue d’internet (avec le chinois… mais bon…). Si vous savez parler anglais, vous aurez accès à beaucoup beaucoup plus de contenu.

 

Le social. Rien ne vaut un prof réel, physique, qui peut faire avec vous, vous montrer, voire meme, faire pour vous. Je fais bientôt un article sur l’importance des relations sociales (depuis le temps que j’en parle, il va bien finir par arriver cet article…).

Tout apprendre ?

Ne tombez pas dans le piège du “tout faire tout seul”. Maintenant que vous savez que vous pouvez tout apprendre, il n’y a qu’un pas avant que vous ne concluiez que vous n’avez besoin de personne. C’est en partie vrai, mais surtout complètement faux.

Apprendre, ça prend du temps. Et votre temps, il n’est pas infini. donc n’hésitez pas à vous associer, à partager vos passions, à partager vos envies. Peut être que cette application que vous rêvez de développer, un développeur aura envie de la faire, et un graphiste, de la décorer, un riche, de la financer, et un commercial, de la vendre. On a tous nos compétences, et même si oui, on peut tout apprendre, certains l’ont fait avant nous, appuyons nous sur eux…

 

C’est peut être très naïf comme vision du monde, mais je suis persuadé que si chacun de nous avait dans son esprit 2 ou 3 choses qu’il veut apprendre, le monde tournerait mieux. Cela nous rappelle l’humilité. Ca donne envie d’avancer. Ca donne envie de construire son demain…

Et vous, c’est quoi votre prochain apprentissage ?

 

Raph

Life-onaute assumé. "S'améliorer soi-même pour changer le monde". Oui, rien que ça.

Poster un Commentaire

C'est dur d'être le premier... Mais vas y, ose !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des