TP : Le regard des autres

7 minutes

Salut à toi petit gobelin !

 

Beaucoup d’entre nous souffrent du même problème. On accorde beaucoup trop d’importance au regard des autres. “Si je m’habille comme ça, tout le monde va me regarder”. “Si je dis ça pendant la réunion, on va me prendre pour un fou”. “Si je pose la question au prof, tout le monde va me prendre pour une tanche”. “Si je demande une augmentation à mon patron, il va penser que je suis vénal”. “Si je…”

 

Hé bien, c’est un tort.

Nous devrions tous être capable de vivre pour nous, et juste pour nous. Alors bien sûr, dans la limite de la politesse et de la légalité. Je ne vous dis pas de vous balader à poil en pleine ville. Mais par contre, oser acheter ce petit pantalon rouge vif, même si vous pensez ne plus avoir l’âge, ça, il faut. Adaptez bien entendu à votre situation hein.

 

Et pour parvenir à ça, je vous propose quelques petits exercices, allant de ce que je pense être le plus simple, au plus compliqué. Libre à vous de les faire dans le désordre, ou de ne pas les faire. Et l’idée est vraiment de vous présenter quelques exemples, pour que vous saisissiez l’état d’esprit dans lequel il faut vous placer.

Je ne dis pas que vous serez guéri de l’importance que vous lui donnez (ça, c’est un travail d’une vie), mais en tous cas, vous aurez passé un cap.

 

Exercice numéro 1 : Le compliment à un inconnu.

Oui ça peut paraître banal et ça l’est peut être pour 95% des gens. Mais ce n’est pas facile pour tout le monde d’aller vers un inconnu dans la rue et lui dire “J’aime beaucoup vos chaussures”. “Votre veste vous va super bien”. “J’adore votre coupe de cheveux”. “J’aime beaucoup ce que vous faites”.

Attention, pour tous les gros lourds qui seraient tombés ici : “Ouech t’es trop bonne” n’est pas un compliment recevable. D’ailleurs, tous les “mmm vous êtes à croquer”, “je vous mettrais bien dans mon lit”, “votre decolleté est magnifique” ne comptent pas non plus. Essayez d’être créatif.

 

Exercice numéro 2 : Obtenir quelque chose.

Vous avez peut être lu mon article sur “oser demander”. Ce que je vous propose c’est d’oser demander quelque chose, pour obtenir quelque chose. Soit, comme je le disais dans l’article, un peu plus de frites avec votre steack, soit, autre chose. soyez créatif.

 

Exercice numéro 3 : La blague pourrie.

Il faut qu’il y ait au moins 4 ou 5 personnes autour de vous. Vous devez, sciemment, raconter une blague qui va faire un flop. Vous manquez d’idée ?

  • Qu’est ce qui est rouge, et qui sent la peinture bleue ? De la peinture rouge.
  • Vous voulez une blague zoophile? C’est l’histoire d’un mec qui rentre dans un bar…
  • C’est deux allemands, un italien, un juif, un arabe, le pape, trois gendarmes, une pute et un gay qui rentre dans un bar et il y a le garçon de café qui fait:  » C’est quoi ça, c’est une blague? »

Et prenez bien le temps de voir la déception dans les yeux des gens.

 

Exercice numéro 4 : La fringue de trop.

On a tous (je crois) ce truc qu’on ne porte qu’à la maison. Que JAMAIS on ne portera dehors. Pour ma part c’est un sarouel rouge trop grand (oui oui un sarouel, trop grand en plus). Hé ben l’exercice, c’est justement de le mettre et d’aller acheter du pain, ou ce que vous voulez dans votre quartier. Pour les filles qui ne sortent jamais sans maquillage, ou les gars qui ne sortent jamais sans gel, l’exercice peut aussi marcher avec ça. Amusez vous même à faire des combos. Plus vous voyez de regards interloqués sur vous, plus vous gagnez.

 

Exercice numéro 5 : Le clapeur raté.

Quand vous êtes dans une grande assemblée, en général il y a une sorte de règle de l’applaudissement. Si vous pensez que vous serez le seul à applaudir, vous ne le faites pas. Ou même peut être attendez vous qu’il y ait suffisamment de monde qui applaudit pour le faire vous même. L’exercice, c’est justement d’applaudir quand VOUS décidez qu’il le faut. Si personne ne vous suit, continuez. Jusqu’à ce que VOUS décidiez d’arrêter. Plus il y a de monde, et plus vous restez longtemps seul, plus vous gagnez de point.

 

Exercice numéro 6 : L’allumé.

Mettez vous dans une rue bien passante. Un jour ou il y a beaucoup de monde. Assurez vous de ne pas être avec des amis, qui pourraient vous donner un faux alibi. Et criez quelque chose du genre “J’aime la viiiiiiie”. Puis prenez à partie un groupe de personne d’assez loin, pour leur demander “Et vous, vous aimez la vie ?”.

 

Exercice numéro 7 : Entamer une discussion.

Repérez quelqu’un qui vous plaît. Et allez engager la conversation. Sur n’importe quoi. Allez lui parler. Vous avez peur d’être ridicule? Rappelez vous que c’est justement le but. Vous avez peur qu’on vous recale direct? C’est le jeu ! Vous avez peur de son regard? ha ha, vous êtes pile dans le sujet.

“Mais moi je suis nul en impro, je saurai jamais quoi lui dire”.

Pourquoi ne pas faire très simple, avec la vérité. “Bonjour, en ce moment je lis un blog (donnez le lien, svp), et le septième exercice sur le regard de l’autre, c’est d’aller parler à quelqu’un qui nous plait. Du coup je le fais. Vous voulez parler de quoi?”.

Je vous garanti au moins un rire. Suivi peut être d’un “dégage”. Mais au moins vous aurez réussi l’exercice, et vous pourrez nous raconter ça.

Mais au mieux, vous pourrez discuter un peu, et recommencer à chaque fois que ça vous plaira. 🙂

 

Bon j’aurai pu faire une liste de 200 exercices (peut être pour un prochain bouquin), mais je vais m’arrêter là. Faites vos propres exercices. Trouvez vous. Faites ce que vous avez toujours rêvé de faire, sans jamais oser. Sous couvert de ces exercices, vous avez le droit d’avoir honte ! On vous juge? Est ce bien grave. On vous regarde ? Est ce si grave? On se moque de vous ? Et alors !!

 

Et si vous vous sentez pas de le faire seul, trouvez vous quelqu’un pour le faire avec vous.

Et si vraiment vous ne vous sentez pas d’en faire un seul, vous avez besoin de mon aide. Profitez en, pour l’instant, mon coaching est gratuit 😉

Raph

Life-onaute assumé. "S'améliorer soi-même pour changer le monde". Oui, rien que ça.

Poster un Commentaire

C'est dur d'être le premier... Mais vas y, ose !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des