Le Mea Culpa

4 minutes

Salut à toi, moi.

 

Ce post un petit peu particulier, pour me présenter des excuses, et tenter de les accepter.

Je publie cet article, parce que je suis certain que ce que j’y dis fera écho à certains d’entre vous.

 

De beaux projets, de l’énergie à revendre !

 

En début d’année, j’ai commencé de front beaucoup de choses différentes. En suivant mes 12 travaux très ambitieux. (Si vous n’avez pas vous même défini vos 12 travaux je vous invite une fois encore à le faire !).

J’avais une énergie impressionnante, étant sans doute très galvanisé par le début d’année, l’envie, tout ça.

 

Rattrapé par la réalité…

 

Et puis, le temps passant, la motivation retombe. J’ai fait un article sur la motivation et je vous invite à le lire si ce n’est déjà fait.

Je suis exactement dans ce creux que j’y décris. Difficile de tenir le cap de mes projets, que je mets en pause les uns après les autres.

Mon image de moi est de moins en moins bonne, et du coup, impacte encore un peu plus ma motivation.

 

Le bilan de mi année.

 

Je suis très en retard sur la plupart de mes projets. Ca fait une plombe que je n’ai pas couru, je fume plus que de mesure, je n’écris plus d’article, je ne lis presque plus, l’écriture de mon bouquin est en pause, et j’ai un projet annexe sur lequel je ne travaille plus

Le moral est là hein, qu’on ne se trompe pas. Mais l’énergie plus vraiment.

 

Des excuses ?

 

Bien sûr ! En tant qu’être humain, j’excelle dans ce domaine. Se trouver des excuses. 🙂

Cette année est une année cruciale pour ma vie puisque je déménage. Et pas le petit déménagement du 20e au 17e (qui déjà, prend du temps). Non je passe de la banlieue parisienne, à Bordeaux.

Avec tout ce que ça implique. Trouver un logement, un travail, planifier le déménagement, paperasse administrative, déménagement de ma société, enfin, je vous laisse imaginer.

Et au delà du temps infini que ça prend, c’est surtout une pompe à énergie phénoménale ! “Est ce qu’on fait le bon choix ?” “Et si je ne trouve pas de boulot ? “ “Est ce que je continue avec ma société ou est ce que je retrouve un CDI posé ?” “Est ce que c’est faisable un  chargement de camion, 6 ou 7h de route, et un déchargement, dans la même journée ?” “A quel moment je dis au revoir à mes potes?” “Est ce que je vais réussir à me faire de nouveaux potes ?”. Enfin bref, autant de questions, cruciales ou non pour mon avenir, auquel il ne faut pas répondre à la légère.

 

La suite?

 

J’arrête tous mes projets. Je dors. Et je me réveille dans un an, quand tout sera fini…

Roooh, mais noon ! Bien sûr que non.

La suite, c’est de sortir vite de cette spirale de fatigue dans laquelle je me suis mis. Reprendre les choses, une par une, et être à nouveau fier de moi. Ne pas oublier que les choses ne se font pas toute seule.

Alors oui, il y aura sans doute un ou deux ajustements à faire. Et la priorité reste l’organisation d’un déménagement qui se passe bien pour moi et ma famille. Mais… je suis à peu près sûr que je peux mieux faire.

Et je vais le faire.

 

Merci aux quelques personnes qui m’ont réveillé avec des “Alors, ton blog ?” ou des “Dis donc, ça fait 2 ou 3 semaines que j’ai pas reçu ma newsletter”. 😀

Ca fait chaud au coeur, et c’est en partie ça qui me remet sur les rails aujourd’hui.

Raph

Life-onaute assumé. "S'améliorer soi-même pour changer le monde". Oui, rien que ça.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le Mea Culpa"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
cailro
Invité

Et ce projet annexe alors ? moi j’y crois 😉

Cyclosurfer du 44
Invité

T’es le meilleur mec! t’es le meilleur!!!! YAAAAAAH